Sous-doué… comme un français en économie !

Je l’ai souvent écrit, le niveau de connaissances en économie générale est très faible dans notre pays. Ce sentiment m’est venu lorsqu’œuvrant dans des très grandes entreprises internationales, je comparais la teneur de mes échanges professionnels avec les discours politiques. Même confusion lors de discussions amicales ou familiales, la rationalité des mécanismes économiques (planétaires) fait prospérer les populations. La morale, l’idéologie ou la religion n’ont aucun pouvoir sur le bien être matériel (travail, formation, adaptation, protection, consommation). La pédagogie politique et enseignante doit armer les citoyens face à la concurrence universelle du travail, des diplômes, des brevets, des savoirs.

La justice civile ne peut pas continuer à pédaler dans la semoule de la compassion et de l’irresponsabilité. Plutôt que de pansementer, elle doit raffermir les responsabilités.

Le divorce judiciaire ne doit pas être l’infirmerie, ni le mariage de la carpe et du lapin, il doit mettre chacun face à son autonomie sociale.

Guy Benon-Juin 2018

Articles similaires

Laisser une réponse