CALCULER LA PRESTATION COMPENSATOIRE

Contrairement aux idées reçues, l’octroi d’une prestation compensatoire n’est pas automatique lors d’un divorce. Elle n’est même prévue que dans 19 % des cas (23 800 divorces en 2013), lorsqu’il faut compenser des disparités de condition de vie créées par la séparation.  (…) D’abord, sachez que la prestation reste neuf fois sur dix accordée à l’épouse, car il est plus fréquent qu’elle ralentisse son activité pour s’occuper des enfants ou pour suivre son conjoint. Statistiquement, la prestation médiane s’établit à 25 000 euros, et la somme ne dépasse 100 000 euros qu’une fois sur dix. (…) Cette prestation peut prendre la forme d’un capital, versé en une fois ou sur huit ans au maximum, et plus rarement, d’une rente ponctuelle ou viagère (les rentes viagères ne sont accordées que si le bénéficiaire est âgé, avec de très faibles ressources). Précision : quand elle est octroyée en capital, la prestation peut se traduire par le versement d’une somme, mais aussi par l’abandon d’un bien ou de son usufruit.

Plus de précisions dans cet article du Monde

http://www.lemonde.fr/argent/article/2017/02/04/divorce-calculer-la-prestation-compensatoire_5074523_1657007.html#otUMTU4IcxRYlbAa.99

signature Olivier rieu

Articles similaires